Menu
Riad Dar L'Oussia - Essaouira
 

Riad Dar L'Oussia - Essaouira


Essaouira - "La Bien Dessinée"


Essaouira est une ville de culture et d'art. Source d'inspiration de nombreux artistes depuis les temps immémoriaux,...


Depuis 2001, la médina d’Essaouira est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO qui reconnait l’édifice comme « un exemple exceptionnel de ville fortifiée de la fin du XVIIIe siècle, construite en Afrique du Nord selon les principes de l'architecture militaire européenne de l'époque ».
La ville d’Essaouira, ou Mogador (nom provenant du mot phénicien Migdol qui signifie « petite forteresse »), se situe sur la côte Atlantique du Maroc au Sud de Casablanca (350km) et à l’Ouest de Marrakech (180km). Essaouira compte environ 70,000 habitants dans une province d’environ 500,000 habitants. Essaouira est jumelée aux villes françaises de Saint-Malo et La Rochelle ainsi qu’à la ville d’Etterbeek en Belgique.

Un peu d'histoire

Essaouira, qui signifie la « bien-dessinée », porte bien son nom tant le dessin de sa forteresse est travaillée. Des fouilles archéologiques attestent de la présence des phéniciens sur l’île de Mogador autour du 7ème siècle avant JC. La région fut ensuite successivement visitée par les crétois, les grecs et les romains. Au 16ème siècle les portugais s’intéressent de près à la ville et construisent une petite forteresse qui aurait servi de base à la médina actuelle. 
La ville telle qu’elle existe aujourd’hui date de 1765 et fut érigée à la demande du Sultan alaouite Mohamed Ben Abdallah. L’objectif initial du Sultan était d’ouvrir le Maroc sur l’Atlantique afin de développer le commerce. La médina fortifiée est l’œuvre de Théodore Cornut, un spécialiste français de fortifications militaires (fortement influencé par Vauban). Ce dernier utilisa des prisonniers français, pris lors de la défaite de Larache (au nord du Maroc). Il s’inspire de la forteresse de Saint-Malo pour construire les murs d’enceinte et décide d’organiser la ville en damier et de l’entourer de muraille qui rappelle le style Vauban. Théodore Cornut, qui avait été employé par Louis XV à la construction des fortifications du Roussillon, travailla trois ans à édifier le port et la kasbah, dont le plan original est conservé à la Bibliothèque nationale de France à Paris.

Durant le règne du Sultan, Mogador (Essaouira) prend une importance grandissante et devient le port de référence du Maroc obligeant certains consulats européens de Safi, Agadir et Rabat à s’installer à Essaouira. A cette époque, Essaouira est surnommée « le port de Tombouctou », s’y retrouvent alors des caravanes de toute l’Afrique qui commercent biens et esclaves. Essaouira se décompose alors en 3 quartiers distincts. La Kasbah comprend le vieux quartier administratif. La Médina est construite entre le 18ème siècle et le début du 20ème siècle. Elle est traversée par deux axes principaux, l'un reliant Bab Doukkala au port et l'autre partant de Bab Marrakech pour rejoindre la mer. A la jonction de ces deux quartiers, quatre marchés sont installés respectivement consacrés au poisson, aux épices, aux céréales et à l'alimentation générale. Le Mellah, quartier juif, joua un rôle important dans l'histoire de la ville car le Sultan utilisa la communauté juive pour établir des relations avec l'Europe et organiser des activités commerciales. Les Juifs furent honorés du titre de Toujjar Es- Sultan (Marchands royaux), ce qui leur conféra des privilèges économiques et politiques considérables. Aujourd’hui Essaouira vit principalement du tourisme.




Dans la même rubrique :
< >